Themis Technologies

La pandémie de Covid-19 est réelle. Les données chiffrées sur l’évolution de la maladie dans le pays le sont
aussi. Alors que le ministère de la Santé publique (Minsanté) s’attèle sans relâche, à communiquer au
quotidien les informations sur l’évolution du Covid-19 au Cameroun, des individus mal intentionnés émettent des
doutes sur les données communiquées

Pour répondre aux détracteurs, le Dr Georges Alain Etoundi
Mballa, directeur de la lutte contre la maladie, les épidémies et pandémies au Minsanté, a fait le point sur
le sujet hier au Centre des opérations des urgences de santé publique (Cousp) de Yaoundé. « Nous vous
donnons chaque jour, le nombre des nouveaux cas, le nombre de tests réalisés dans tous nos laboratoires au
Cameroun, le nombre de personnes hospitalisées, guéries et aussi malheureusement les décès. Pour ces
chiffres, je tiens à signaler et à rappeler que le gouvernement s’est engagé dans un processus transparent de
gestion globale de cette pandémie », a-t-il relevé.
« Outre le fait que le rendez-vous quotidien soit une occasion pour le ministre de la Santé publique de délivrer
des messages de sensibilisation, il est surtout une occasion pour entretenir les populations sur les divers
aspects de la gestion de cette pandémie », ajoutera-il. Le Dr Etoundi Mballa révèle que le défi qui se cache
derrière cette stratégie de gestion, est de garantir la qualité des interventions. Si certains demandent à avoir plus
de détails sur les personnes infectées ou décédées du Covid-19, le directeur de la lutte contre la maladie,
rappelle que ces informations relèvent de la confidentialité et de respect des droits individuels. « Le
gouvernement insiste pour qu’un accent particulier continue d’être porté sur l’assurance de la qualité et la
protection des données personnelles des patients pris en charge. Et ce souci, nous l’avons depuis la notification
des deux premiers cas de Covid-19 dans le pays », ajoute-t-il.
Selon lui, ces chiffres sont un outil essentiel d’aide à la décision. Aussi, permettent-ils aux acteurs de la riposte
de mieux comprendre cette maladie afin de mieux protéger les populations. Il s’agit aussi à travers cette
stratégie de gestion, de réduire durablement le nombre de personnes infectées et rompre la chaîne de
contamination. La situation épidémiologique au 22 juin 2020 fait état de 149 nouveaux malades sur 1199 tests
réalisés, cinq décès et 30 personnes guérie

I

Proverbe Arbre & Foret

Thémis Technologies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *